Accueil » Comment concilier vie familiale et vie professionnelle ?

Comment concilier vie familiale et vie professionnelle ?

Pourquoi la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale est un défi aujourd’hui.

Pendant plusieurs décennies, dans la répartition des responsabilités familiales, l’homme était en charge de la production et la femme en charge de la reproduction. Pour faire simple, le rôle des femmes se limitait essentiellement aux travaux ménagers et aux soins aux enfants, alors que les hommes garantissaient la stabilité du foyer.

Que s’est-il passé au cours des dernières années ? Mères célibataires, mariages homosexuels, intégration poussée des femmes dans le monde travail, équilibre dans la répartition des tâches ménagères, etc.

En parallèle, la publicité nous assomme d’hommes et de femmes qui n’ont pas d’autre choix que d’avoir une réussite professionnelle, accorder la totalité de leur attention à leur famille, pratiquer régulièrement du sport pour se maintenir en bonne santé, être physiquement attrayants, etc.

Une étude espagnole a montré que 35 % des Espagnols doivent sacrifier le sommeil pour parvenir à cette conciliation. Cela implique des conséquences directes à long terme qui affectent le bien-être et la qualité de vie.

Des problèmes tels que la modification des rythmes de sommeil, le stress, l’irritabilité, le manque de performance par épuisement ou la faible estime de soi pour ne pas avoir atteint tous ces objectifs sont très fréquents dans notre société actuelle.

Pourquoi est-il si difficile aujourd’hui de concilier travail et vie de famille ?

Le contexte juridique n’est pas encore adapté aux nouveaux changements sociaux, même si on note quelques avancées encourageantes telles que le développement des plateformes de travail à domicile. Il est nécessaire de créer un contexte juridique pour l’égalité des chances et la mise en œuvre d’un équilibre dans le partage des responsabilités familiales.

Cela comprendrait le congé de maternité et de paternité, la réduction des heures de travail pour la garde des enfants, le congé d’allaitement, l’adaptation des horaires qui permet de répondre aux besoins des enfants ou la prévention des risques sanitaires et les soins à la mère et au bébé.

Bien que de nombreuses mesures aient été prises pour régler ces questions, leur mise en œuvre n’est pas encore tout à fait efficace et il est plus probable que la garde des enfants ne fasse l’objet d’une attention particulière que si la figure maternelle néglige la figure paternelle.

De plus, le marché du travail n’offre toujours pas une égalité complète entre les hommes et les femmes. Bien que les femmes aient rejoint le monde du travail, la plus grande partie des tâches ménagères et de la garde des enfants leur incombe, selon plusieurs enquêtes menées sur le sujet.

En outre, les femmes entre 25 et 45 ans sont exposées à la discrimination à un stade où la probabilité de grossesse est élevée.

Egalement, le manque de crèches sur le lieu de travail et d’horaires compatibles est également des problématiques à prendre en compte. Les entreprises à temps plein et les rares qui offrent des crèches à leurs employés font que les travailleurs ne savent pas où laisser leurs enfants pendant qu’ils travaillent.

En plus de tous ces points, il faut tout le temps être physiquement au top, faire régulièrement de l’exercice, suivre une alimentation saine et maîtrisée, garder une vie sociale dynamique, mener une carrière professionnelle réussie, avoir du temps pour soi, pour son/sa partenaire, etc.

Il est impossible d’y parvenir sans aide, car quelle que soit la qualité de notre organisation, la sursaturation des tâches à un moment donné peut affecter notre bien-être.

Comment parvenir à un équilibre ?

Si nous souhaitons limiter le stress autant que possible, l’irritabilité ou la perte de performance, il est conseillé de dresser plusieurs lignes directrices à respecter afin d’atteindre une conciliation parfaite entre le travail, la famille, la vie personnelle ainsi que la vie sociale. Il existe donc plusieurs points de travail pour atteindre cet objectif :

  • Sensibiliser et changer les attitudes concernant la répartition des rôles. Il est essentiel d’établir une répartition équilibrée des rôles dans les travaux ménagers ;
  • Il est parfois conseillé de demander de l’aide. Souvent, nous essayons de tout faire avancer, il est important de demander de l’aide pour avoir plus de temps pour nous. Par exemple, engager une femme de ménage pour s’occuper des travaux ménagers ou une nounou pour s’occuper de nos enfants est un investissement pour nous ;
  • Mettre en place conditions de travail qui favorisent la combinaison du travail et des responsabilités privées et familiales. Il est important d’agir comme médiateur avec nos entreprises et de nous approprier nos droits en tant que parents qui travaillent ;
  • Nous devons trouver le temps de nous rétablir. Il est nécessaire que nous puissions trouver du temps pour nous et faire ce que nous aimons pour nous dorloter ;
  • Une organisation efficace. Avoir un agenda pour gérer notre temps et organiser notre semaine, établir notre travail de manière importante, sans importance, urgente et non urgente nous aidera à faire avancer les choses de manière plus efficace.

Comme vous pouvez le constater, une conciliation correcte est essentielle pour notre bien-être.